Blogue

Technologie
Adopter DevOps : Snyk vs SonarQube.
23 février 2024
par Jean-Paul Lizotte

Snyk vs SonarQube, voici notre point de vue.

Tout d’abord, abordons la question des critiques éventuels : je compare deux outils qui ne font pas exactement la même chose. Et à cet égard, je vais essayer de couvrir ce qui les rend dignes de comparaison et ce qui les diffère.

TLDR : SonarQube et Snyk échouent aux tests de sécurité.

En bref, SonarQube sert à améliorer la qualité globale du code, incluant des vulnérabilités, et Snyk détecte des enjeux de sécurité du code.

Et TLDR encore, les deux sont un échec. L’un ou l’autre outil détecte certains problèmes, que l’autre ne détecte pas. Ce que cela signifie, c’est qu’ils ne sont pas fiables pour attraper toutes nos erreurs !

Mais il faut s’attendre aux échecs. Cela fait partie de nos processus, rien de nouveau à ce sujet, alors quoi ? Faut lire le reste.

Fin de TLDR.

 

Introduction

Comprendre Snyk et SonarQube : un guide visuel pour les débutants

Ce n’est pas facile faire du code et là où la sécurité et la qualité sont primordiales, non, là où ils sont SYNONYMES, des outils comme Snyk et SonarQube sont devenus essentiels. Mais comment se comparent-ils et, plus important encore, comment se complètent-ils ? Pour ceux qui commencent tout juste à coder, en plus des revues de code par les pairs, cela peut sembler une question intimidante.

Voilà où entre en scène notre graphique « Venn » : un aide visuel simple mais puissant. Il illustre les forces uniques et les caractéristiques communes de Snyk et SonarQube. Snyk, connu pour sa sécurité robuste, à gauche, tandis que SonarQube, réputé pour son analyse complète de la qualité du code, à droite. À l’intersection, nous voyons leurs capacités communes dans l’amélioration de la santé du code. Ce graphique servira de feuille de route initiale, nous guidant à travers le monde nuancé de ces deux outils.

Alors que nous approfondissons leurs caractéristiques et fonctionnalités, gardez à l’esprit que bien que les outils soient cruciaux, ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont compris et appliqués dans le contexte de votre parcours de codage. Que ce soit le point de départ d’un parcours pour maîtriser ces outils : celui-ci améliorant à la fois la sécurité et la qualité de votre code.

 

Critiques courantes abordées

Pourquoi comparer Snyk et SonarQube ?

À première vue, comparer Snyk et SonarQube peut sembler être un exercice de contraste entre deux outils fondamentalement différents. Snyk, avec son accent laser sur les vulnérabilités de sécurité, et SonarQube, avec son approche large de la qualité du code, semblent répondre à divers aspects du codage. Alors, pourquoi les comparer?

La réponse réside dans l’approche globale du codage. Elle est particulièrement cruciale pour ceux qui commencent tout juste leur parcours dans le monde de la qualité de code objective. En tant que codeur, il est essentiel de comprendre la panoplie des outils disponibles et comment ils peuvent se compléter les uns les autres. Snyk et SonarQube, lorsqu’ils sont vus dans leur ensemble, offrent une image plus complète de ce qu’il faut pour créer un code sécurisé et de haute qualité.

Cette comparaison ne vise pas à déclarer un gagnant, mais à mettre en évidence la façon dont ces outils peuvent fonctionner ensemble pour couvrir un plus large éventail de besoins de codage. Pour les débutants, cette compréhension est essentielle pour développer une pratique de codage efficace et efficiente qui traite à la fois de la sécurité et de la qualité dès le départ.

 

Analyse comparative, en bref

Snyk : La sentinelle de la sécurité

Axé sur la fortification du code

Principale force : La caractéristique remarquable de Snyk est sa capacité à analyser et à identifier les vulnérabilités de votre code et de vos dépendances. Cet accent mis sur la sécurité est une aubaine pour les développeurs, en particulier les débutants, qui souhaitent s’assurer que leurs projets sont à l’abri des menaces potentielles.

Expérience utilisateur : Avec une interface intuitive et des recommandations de correctifs automatisées, Snyk identifie non seulement les problèmes, mais guide également les utilisateurs vers leur résolution, une fonctionnalité inestimable pour ceux qui découvrent la sécurité du codage.

SonarQube : Le gardien de la qualité

Assurer l’état du code au-delà de la sécurité

Analyse à large spectre : SonarQube va au-delà de la sécurité. Il scrute votre code à la recherche de bogues, de mauvaises odeurs de code («code smells») et de duplications, offrant un aperçu complet de la santé de votre code.

Apprentissage et croissance : Pour les débutants, les rapports détaillés de SonarQube sont plus que de simples diagnostics ; ce sont des outils éducatifs qui favorisent de meilleures pratiques de codage et une meilleure compréhension de la qualité du code.

L’intersection : des capacités complémentaires

Une approche synergique

Bien que Snyk excelle dans la sécurisation de votre code, SonarQube garantit sa qualité globale. Leurs fonctionnalités qui se chevauchent dans la détection des vulnérabilités offrent une combinaison unique, offrant une approche bien équilibrée de la sécurité et de la qualité. Pour un débutant, l’utilisation des deux outils peut être une décision stratégique, offrant le meilleur des deux mondes : une analyse de sécurité robuste de Snyk et des contrôles de qualité complets de SonarQube.

Sans vouloir entrer dans trop de détails techniques, Snyk offre un «export» de son analyse en format «SARIF»(lien) qui peut être consommé par SonarQube. Si ce n’est pas une synergie complète, je ne sais pas ce que c’est.

 

Cas d’essai pratique : Analyse de projet .NET

Application dans le monde réel : Snyk et SonarQube en action

Pour donner vie à notre analyse comparative, plongeons dans un cas de test pratique : l’analyse d’un projet .NET en utilisant à la fois Snyk et SonarQube. Cet exemple utilisera une table de données pour fournir des informations tangibles sur les performances de chaque outil dans un scénario de codage réel.

Configuration du projet : Notre test implique un projet .NET open source spécifique, rempli de problèmes de code potentiels. Cette configuration vise à imiter un environnement réaliste pour un codeur débutant. Le projet s’appelle « WebGoat.net » et tout le mérite en revient à Jerry Hoff. Le dernier repo est ici(lien). Cependant, j’ai gardé une version « ancienne » de ce code pour voir comment les outils fonctionneraient dans un scénario réel où nous avons un projet avec une dette technique(lien) assez importante.

Performance de Snyk : Exécuter Snyk sur ce projet met en évidence ses prouesses dans l’identification et la résolution des vulnérabilités de sécurité. L’approche ciblée de l’outil sur la sécurité est évidente dans ses suggestions de détection et de résolution, ce qui en fait un atout essentiel pour protéger votre code. Il a trouvé la plus grande variété de questions.

Analyse de SonarQube : L’analyse de SonarQube offre une vue plus large. Il remarque non seulement les problèmes de sécurité, mais se penche également sur les mauvaises odeurs («code smells») et les duplications de code, fournissant une image complète de la qualité globale du code. Les rapports détaillés et les informations sont inestimables pour les débutants visant à améliorer leurs normes de codage.

Aperçus comparatifs

En faisant référence au tableau de données ci-dessous, nous voyons une description claire des performances de chaque outil dans des aspects distincts du projet .NET. Ces données soulignent visuellement les forces et les limites de Snyk et de SonarQube, renforçant l’idée de les utiliser en tandem pour une stratégie de santé du code plus complète.

 

SonarQube n’a detecté les enjeux que comme des « points chauds de sécurité » (security hotspots) ou des « problèmes potentiels ». Ceux qu’il a attrapés toutefois, ont tous été signalés comme une « note d’échec » pour l’état du code, ou la qualité, je pourrais ajouter.

Snyk, d’autre part, a marqué les règles comme étant élevées / critiques (rouge) et juste basses (jaune). Et il semble que lorsque SonarQube détecte un problème équivalent à celui que Snyk détecte, en moyenne, SonarQube détecte plus d’occurrences de ceux-ci. Alors que Snyk détecte une plus grande variété de problèmes de sécurité / vulnérabilité.

Oh, et surtout, Snyk vous permet d’analyser vos bibliothèques / paquets de « dépendance » (pensez nuget ou NPM) et il aide à atténuer les problèmes là aussi. Ne l’oubliez pas !

 

Intégration et octroi de licences

Naviguer dans les aspects pratiques : intégration et considérations relatives aux coûts

Lors de la sélection d’outils tels que Snyk et SonarQube, il est aussi important de comprendre leurs capacités d’intégration et leurs modèles de licence que de connaître leurs caractéristiques techniques. Ces connaissances vous aident à prendre des décisions éclairées qui correspondent à vos besoins de codage et à vos contraintes budgétaires.

Snyk : Intégration conviviale et licences flexibles

Facilité d’intégration : Snyk se distingue par son intégration conviviale avec un large éventail d’environnements de développement et de pipelines CI / CD. Cette flexibilité est particulièrement bénéfique pour les débutants qui peuvent explorer diverses configurations de développement.

Modèle de licence : Snyk offre un niveau gratuit adapté à une utilisation de base, avec la possibilité de passer à des plans payants plus complets à mesure que vos besoins évoluent. Cette approche permet aux débutants de commencer sans engagement financier et de prendre de l’expansion au fur et à mesure que leurs projets se développent. Leur modèle se base sur le nombre de scans globaux que vous faites et les fonctionnalités sélectionnées. Et le requis est un achat minimum de 5 licenses(lien).

SonarQube : Intégration polyvalente et licences à plusieurs niveaux

Capacité d’intégration étendue : Les options d’intégration de SonarQube sont vastes, prenant en charge de nombreux langages de programmation et environnements de développement. Sa polyvalence en fait un outil précieux pour les débutants expérimentant différents langages et plates-formes de codage.

Options de licence : SonarQube propose également une édition communautaire gratuite, idéale pour les développeurs individuels et les petites équipes. Ses versions commerciales, adaptées aux grandes organisations, offrent des fonctionnalités et un support avancés. Elles se modélisent sur le nombre de lignes de codes et les fonctionnalités(lien).

 

Mais qu’est-ce que tout cela signifie, comment puis-je rendre mon code sûr ?

Faire des choix éclairés : Un autre angle d’une analyse comparative

Le parcours à travers les fonctionnalités, les applications pratiques et les modèles de licence de Snyk et SonarQube fournit des informations précieuses sur la façon dont ces outils peuvent améliorer vos pratiques de codage, en particulier en tant que débutant.

Résultats en bref

Sélection équilibrée des outils : Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance d’une approche équilibrée. Alors que Snyk offre une analyse de sécurité robuste, SonarQube excelle dans la qualité globale du code. Comprendre les forces de chaque outil vous permet de prendre des décisions éclairées qui correspondent à vos besoins de codage spécifiques.

Utilisation complémentaire : Pour l’état complet du code, envisagez d’utiliser les deux outils conjointement. Ils se complètent efficacement, couvrant un plus large éventail de questions de codage.

Recommandations pratiques

Pour les débutants : Commencez par les versions gratuites de Snyk et SonarQube. Cette approche vous permet de vous familiariser avec leurs fonctionnalités sans engagement financier. Au fur et à mesure que vos projets de codage deviennent complexes, vous pouvez prendre en compte les fonctionnalités avancées de leurs plans payants.

Pour les projets d’équipe : Dans les contextes d’équipe, en particulier pour les projets plus importants ou complexes, évaluez les fonctionnalités supplémentaires offertes par les versions payantes. L’investissement dans ces outils peut considérablement améliorer l’efficacité et la qualité du code de votre équipe.

N’oubliez pas que les bons outils, lorsqu’ils sont utilisés efficacement, peuvent transformer votre expérience de codage. Snyk et SonarQube, individuellement ou ensemble, fournissent une base solide pour le développement de logiciels sécurisés et de haute qualité.

 

 

 

Conclusion

Adopter des outils pour améliorer la sécurité et la qualité du code, ce n’est pas tout.

Notre exploration de Snyk et SonarQube, dans le contexte du principe DevOps « Personnes, processus et outils », met en évidence une vérité fondamentale dans le codage : l’efficacité de tout outil est considérablement influencée par la façon dont il est assimilé et intégré dans le processus de codage. Dans mon rôle de chef des pratiques DevOps chez Emyode, je le répète : les gens viennent en premier, alors…

Personnes et processus : Il ne s’agit pas seulement des capacités de Snyk et SonarQube, mais aussi de la façon dont les individus et les équipes adoptent et appliquent ces outils. Comprendre leurs caractéristiques, leurs forces et leurs limites est crucial, mais le processus d’intégration dans vos pratiques de codage quotidiennes est tout aussi important.

Outils complémentaires pour un codage complet : La combinaison de l’accent mis par Snyk sur la sécurité et de l’accent mis par SonarQube sur la qualité du code constitue une approche globale du maintien de la santé du code. Pour les débutants, cette double approche jette des bases solides pour développer un code sécurisé, efficace et de haute qualité.

Réflexions finales

Au fur et à mesure que vous progressez dans votre parcours de codage, rappelez-vous que des outils tels que Snyk et SonarQube sont des partenaires dans votre développement. Ce ne sont pas seulement des utilitaires, mais des catalyseurs qui, lorsqu’ils sont utilisés à bon escient, peuvent élever considérablement le niveau de votre travail de codage.

Le choix et l’utilisation des outils de codage font partie intégrante de votre succès en tant que développeur. Comprendre et utiliser Snyk et SonarQube, que ce soit individuellement ou en tandem, peut grandement améliorer la sécurité et la qualité de vos livrables. Cela devrait vous mettre sur la voie de devenir un développeur compétent et confiant.

Donc, vous avez lu mon truc jusqu’à la fin ? Voici un bonus : si je devais en choisir un plutôt que l’autre, je choisirais SonarQube juste parce qu’il en fait plus. Mais quand je dis plus je parle de comment il vous conduit à changer vos habitudes, vos pratiques de codage. Pour plus d’informations, lisez ceci : Clean as you code. (sonarsource.com).

Bon codage !